Jardiner autrement

 

 

Avec l'arrivée des beaux jours c’est souvent l’occasion de faire le « grand nettoyage » : tondre la pelouse, tailler les haies… Cela prend du temps et génère une grande quantité de déchets verts. Ces derniers pourront bien entendu être déposés dans les bennes à déchets verts ou dans votre composteur (en petite quantité), mais il existe d’autres solutions.

 

La plantation de prairies fleuries peut remplacer le traditionnel gazon. Le gain de temps en entretien n'est pas negligeable. La pelouse se tond 2 à 3 fois par mois tandis qu’une prairie fleurie ne se coupe qu’une fois par an !


Les haies composées d'arbustes à croissance lente peuvent remplacer votre haie de thuyas ou de lauriers !

  • Exemples d'arbustes à feuilles : Parrotie de Perse, Charmille, Fusain, Buis, If commun…
  • Exemples d'arbustes à fleurs : Tamaris, Aubépine, houx commun, Lilas à petites feuilles…

D'autres espèces peuvent convenir : Weigelia, Troène, Photinia, Charme, Viorne, Arbousier, Poirier basse Tige, ou encore Pommier "malis everest".

 


La nature dans votre jardin

 

Votre jardin peut être un lieu unique pour la biodiversité ! Alors oubliez les produits chimiques, des solutions naturelles plus respectueuses de l'environnement existent.

 

Prenons l'exemple des pucerons : ils vivent en colonies et s'agglutinent souvent dans vos rosiers, ce qui peut provoquer un ralentissement de leur croissance ou encore une déformation de leurs feuilles. L'utilisation de produits phytosanitaires peut alors être tentante.

Cependant, des alternatives plus naturelles existent :

  • un contrôle régulier de vos plantes permettra d'agir avant que les colonies ne s'installent ;
  • si nécessaire, pulvérisez de l'eau, cela délogera les pucerons de leur nid, savon noir et vinaigre blanc permettront de les éliminer définitivement ;
  • une espèce emblématique peut vous aider à lutter contre les pucerons : la coccinelle. A elle seule, elle peut dévorer jusqu'à 150 pucerons en une journée, une véritable protectrice de vos plantes !

 

 

Laissez ça et là quelques tas de branches, ils serviront de refuge pour les hérissons qui sont de gros consommateurs de limaces.

 

 

Pour plus de conseils, n'hésitez pas à télécharger "le guide pour jardiner + nature".


De nombreuses informations sont également disponibles sur le site "jardin ! l'encyclopédie".

 


  • Branchages
  • Remorque